Jardin naturel biologique en permaculture   Côtes d'Armor - Bretagne
Visite - Formation - Conseil

À propos - Depuis 2011, ce jardin s'inspire de la permaculture et du jardinage sol-vivant pour créer un éco-système nourricier abondant et autonome. Au-delà du jardin-potager traditionnel, vous y découvrirez les prémices d'une culture étagée de végétaux comestibles appelée jardin-forêt, forêt comestible, forêt nourricière ou jardin agroforestier.

La parcelle de 4000m² devient petit à petit un lieu d'abondance alimentaire, de biodiversité, un lieu d’éducation et de partage des savoirs, un lieu de vie, un modèle pérenne de permaculture et d'agroécologie. En savoir plus...

 

Habitat partagé ? Jardin partagé ? Invitez la permaculture dans votre espace collectif.

En ville ? Découvrez le potentiel comestible des espaces naturels publics autour de vous (parc, square, pelouse, etc.).

 

Une expérimentation à découvrir :
« Saint-Brieuc, ville comestible ? »

 

A Saint-Brieuc (quartier de la Ville Bastard)

Un modèle participatif et citoyen de création d'un espace comestible urbain, durable et partagé a été expérimenté en partenariat avec les associations Vert le jardin, On n'est pas que des cageots et la Ville de Saint-Brieuc.

Au-delà d'un jardin partagé, les habitants sont invités à investir l'espace public de vivaces comestibles, petits fruits, grands fruitiers et d'un mobilier de détente et pique-nique.

Projet retenu dans le cadre d'un appel à projets "Expérimentations" de Saint-Brieuc Agglomération.

 

A Saint-Brieuc (quartier de la Ville Jouha)

Le modèle a aussi été testé avec les membres de l'association Plan D aux abords de l'écolieu culturel en construction. Pour en savoir plus, c'est par là : @association.lepland + parution de novembre 2016 sur Le Télégramme : "La Ville-Jouha. Le Plan D cultive son projet".

 

 

 

Suivez le projet sur la page Facebook @saintbrieucvillecomestible :

 

 

 

Présentation et inspirations du projet « Saint-Brieuc, ville comestible ? »

Saint-Brieuc, ville comestible ? Appel à projet « Expérimentations » pour un territoire innovant et entreprenant, solidaire, participatif, citoyen et ouvert - Saint-Brieuc Agglomération

1. Stations gourmandes Nantes.
2. © Mark Stevens http://www.nantesvillecomestible.org.
3.  « Hectare urbain : une forêt nourricière à Montréal » - agriculturemontreal.com..
4. « A Québec, les Urbainculteurs cultivent la ville pour la rendre plus "comestible" » - terristorias.com.

 

Edito :

Les sociétés modernes, surtout en ville, vivent aujourd'hui un véritable engouement pour renouer le lien avec leur territoire, avec la nature, mais aussi et surtout ses composantes nourricière et sociale. « Alors qu’une ville est par définition un lieu où les habitants ne produisent pas leur nourriture, le jardinage et l’agriculture regagnent du terrain en ville » (1).

Agriculture urbaine, jardin et verger urbain, ville comestible, ville fruitière, forêt urbaine, station gourmande, etc. Au-delà des jardins partagés et du mouvement Incroyables Comestibles, le végétal devient un outil d'urbanisme, de pédagogie, de lien social et de bien-être. Plus largement, en mobilisant l'ensemble des citoyens, les espaces sont créés, entretenus et animés collectivement. Ils deviennent espaces de convivialité, de solidarité, de citoyenneté. Des espaces de vie.

Sur notre territoire, citoyens et acteurs du monde du jardinage, de l'agriculture, de l'aménagement paysager (associations : Vert le Jardin 22, On n'est pas que des cageots, etc.; collectifs : Incroyables Comestibles, Transition Citoyenne, conseils citoyens, régies/comités de quartier, etc.; individus : étudiants, citoyens et jardiniers des jardins partagés de Saint-Brieuc et d'ailleurs; acteur privé : Jardin La Pâture es Chênes; acteurs institutionnels : écoles, service espaces verts de la Ville de Saint-Brieuc, etc.) se retrouvent dans les multiples expérimentations innovantes urbaines initiées un peu partout dans le monde. Et pourquoi pas à Saint-Brieuc ?

Grâce à l'appel à projets de Saint-Brieuc Agglomération, à notre tour d'expérimenter collectivement ces nouveaux concepts où les espaces verts et publics font l’objet d’une valorisation comestible et laisse place à une réappropriation citoyenne et joyeuse. « Enjeu tant environnemental que social ou économique des prochaines années, ces concepts sont reconnus pour leurs intérêts multiples et complémentaires » (2).

(1) http://jne-asso.org/blogjne/2015/08/02/agriculture-urbaine-vers-une-reconciliation-ville-nature/
(2) http://www.natureparif.fr/connaitre/conferences/conferences-2015/1476-2015-retours-sur-la-conferenceagriculture-urbaine-vers-une-reconciliation-ville-nature

 

Vidéos :

Les stations gourmandes à Nantes

Les stations gourmandes à Nantes
https://www.youtube.com/watch?v=rp7lNHu9fyc

Une proposition du service des espaces verts de la Ville de Nantes. Vergers et potagers urbains où chacun peut venir pique-niquer ou cueillir fruits, légumes et herbes aromatiques, en libre accès. Chacune des stations est animée par des associations ou des collectifs d’habitants qui participent à des plantations collectives et des animations.

 

" Remuer la terre, c'est remuer les consciences " de Natureparif

"Remuer la terre, c'est remuer les consciences" de Natureparif
http://www.dailymotion.com/video/x2cnu34_remuer-la-terre-c-est- remuer-les-consciences_news

Détaille le caractère multifonctionnel pour la ville de l’agriculture urbaine et propose un panorama de la diversité des acteurs et des différentes formes de pratiques culturales en s’appuyant sur des expériences en Île-de-France, en France mais aussi à l’international…

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités diffusées sur notre blog.