En respect des mesures de confinement, le jardin et toutes ses activités sont suspendues jusqu'au 15 avril. Nous vous souhaitons en forme. Prenez soin de vous !

Un jardin-forêt conçu avec la permaculture

Depuis 2011, sur une terre agricole familiale de 4000 m² cadastrée « La Pâture es Chênes » à Hénon en Bretagne, Sylvaine & Grégory s'inspirent :

  • de la permaculture pour créer un éco-système nourricier diversifié,
  • et du jardinage sol-vivant pour régénérer le sol et tendre vers l'humus.

Ils ont choisi pour modèle une culture étagée de végétaux comestibles appelée jardin-forêt, forêt comestible, forêt nourricière ou jardin agroforestier.

 

Vue du ciel du jardin « La Pâture es Chênes » (été 2016) où l’on devine le dessin du « Jardin Mandala » de 1700 m². Le chemin vers la régénération de ce petit éco-système suit son cours… Copyright © Google Earth.

Vue du ciel du jardin « La Pâture es Chênes » où l’on devine le dessin du « Jardin Mandala » de 1700 m². Le chemin vers la régénération de ce petit éco-système suit son cours… Copyright © Google Earth.

 

Dans le jardin, vous y trouverez ...

  • des arbres de canopée pour la fraîcheur et l'ombrage dont le jardin a grand besoin dû à l'accentuation des chaleurs aux étés 2018-2019 : chênes et érables principalement + essai jeune pin parasol récemment.
  • des arbres et arbustes fruitiers;
  • des légumes potagers annuels faciles d’entretien et qu'ils appellent “culture longue”  : poireau, pomme de terre, courge, persil, arroche, blette, chou branchu, haricot/pois, tomate, etc.;
  • des plantes nourricières vivaces;
  • des aromatiques, condimentaires et médicinales.
  • ... et bien entendu les plantes sauvages (ou « plantes bio-indicatrices ») pour la richesse de l'écosystème.

Le jardin devient petit à petit un lieu de diversité alimentaire cultivée et sauvage, un lieu de transmission et de ressourcement.

 

Lire plus loin :

Lire aussi sur notre blog :

 

Ambiance jardin-forêt

"Carré-potager" et son allée centrale - Mai 2018. "Carré-potager" et son allée centrale - Mai 2018.
Exemple d'étagement de culture sous un pommier. Exemple d'étagement de culture sous un pommier.
De gauche à droite : plate-bande de poireaux, géranium herbe à robert (laissé sauvage et en fleurs en inter-culture), pommier. De gauche à droite : plate-bande de poireaux, géranium herbe à robert (laissé sauvage et en fleurs en inter-culture), pommier.
"Jardin Mandala" et son nouveau bassin central - Mai 2018. "Jardin Mandala" et son nouveau bassin central - Mai 2018.
Exemple d'étagement de culture le long d'une haie de noisetiers. Exemple d'étagement de culture le long d'une haie de noisetiers.
Sur la gauche : rhubarbe, digitale (sauvage toxique mais très mellifère), groseillier et mélisse. Sur la droite : géranium herbe à robert (sauvage couvres-sol), cassissier, pommier, verveine officinale. Sur la gauche : rhubarbe, digitale (sauvage toxique mais très mellifère), groseillier et mélisse. Sur la droite : géranium herbe à robert (sauvage couvres-sol), cassissier, pommier, verveine officinale.
Petite clairière cultivée (été 2017) : courgettes, poireaux, radis noir, haricot nain. Petite clairière cultivée (été 2017) : courgettes, poireaux, radis noir, haricot nain.

Depuis 2011, avant-après...

Vue du ciel du jardin La Pâture es Chênes - 2011/2016. Copyright © Google Earth.

Vue du ciel du jardin « La Pâture es Chênes » - 2011/2016. Copyright © Google Earth.

 

Comme on le voit très bien sur la photo ci-dessus (en bas à gauche), l'aventure a débuté avec 3 espaces bien distincts, du nord au sud :

  1. une friche de genêts et de ronces;
  2. un espace vide couvert de petites oseilles (pas d'herbe !!!);
  3. un espace arboré (pelouse/mousse et petit espace potager traditionnel, terre à nue).

Les étapes vers le jardin-forêt :

  • régénération des sols par apport de matières végétales ou « biomasse » en mélange (tontes de pelouse, feuilles mortes, tailles de haies, broyats, déchets de brassage de bière + en cours : création de biomasse sur le lieu en autonomie).
  • intégration d'arbustes à petits fruits.
  • plantations d'arbres fruitiers.
  • en cours : intégration de couvre-sols comestibles fonction des micro-climats créés (aromatiques, médicinales, condimentaires, légumes vivaces).

C'est au milieu de toute cette diversité végétale que nous cultivons des légumes potagers annuels sélectionnés pour leur simplicité de culture : poireau, pomme de terre, courge, persil, arroche, blette, chou branchu, haricot/pois, tomate, etc.

 

AVANT/APRÈS (250 m²) : pelouse transformée en potager naturel (2012-2014), puis progressivement en jardin-forêt depuis 2014.

« Mon jardin est mon épargne retraite : un habitat autonome au cœur d'un grand espace nourricier. »

Grégory

« Je veux vivre dans un lieu de ressourcement et de lien privilégié avec la Nature. »

Sylvaine